Logo%20final%20blessed%20and%20women%20(
  • Blessed and women

Et si nous parlions évangélisation avec le Pasteur David Remy ?

Bonjour chère lectrice,

J’espère que tu vas bien et que ta semaine se passe bien ?


Comme tu le sais, depuis lundi, nous avons démarré une semaine spéciale sur l’évangélisation et quoi de mieux pour parler évangélisation que d’aller en discuter avec un homme de Dieu 😉. J’espère que ce contenu t’édifiera et répondra à certaines de tes préoccupations sur cette mission de “gagneurs d’âmes” qui incombe à tous chrétiens.


Petite parenthèse avant d’entrer dans le vif du sujet : si tu n’as pas encore eu le temps d’écouter le podcast de lundi avec Frédérique et Sarah, dans lequel nous avons déconstruis certaines idées reçues sur l'évangélisation, je te remets le lien ici.


-----


Aujourd’hui, pour notre article de la semaine, j’ai le plaisir d'accueillir Pasteur David Remy. Bonjour Pasteur, j’espère que tu vas bien ?


Pst D : Oui bien ! merci et toi ?

Je vais bien merci et je suis surtout ravie de réaliser cette interview avec toi. Avant de commencer, peux-tu te présenter à nos lectrices ?


Pst D : Oui bien sûr. J’ai rencontré Jésus il y a près de 23 ans (j’avais 28 ans). Je suis marié et nous avons 3 enfants (22, 14 et 12 ans). Je suis pasteur depuis maintenant 10 ans et actuellement à Petit-Wasmes (Belgique), exactement là où Vincent van Gogh fut évangéliste avant d’entamer une autre carrière bien plus connue du grand public. J’enseigne aussi partiellement au CTS (Sint-Pieters-Leeuw) des cours sur l’histoire de l’église, la théologie, l’évangile de Jean, l’herméneutique, etc. Je participe également dans la formation “Unashamed” qui est excellente 😉.


Pour information, il s'agit de la formation sur l'évangélisation à laquelle j'ai participé et dont je te parlerai vendredi.

Ma première question pour déjà poser les bases est la suivante : Peut-on être chrétien sans avoir le souci d’évangéliser ?


Pst D : Question pertinente. Sur 7,5 milliards d’êtres humains, on estime à 2,4 milliards le nombre de “chrétiens” ! Mais quelle définition, quel contenu est donné à ce terme ? Il en est de même pour la définition d’ “évangéliser”. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Si nous ne sommes pas tous appelés à un ministère d’ “évangéliste”, nous sommes par contre tous appelés à être d’abord des disciples ainsi que des témoins. Certains ont une facilité à parler de leur foi, d’autres sont plus réservés. Certains le font par les arts, par le Net ou quand l’occasion se présente. Chaque témoin est différent, selon son tempérament, ses dons, ses facilités, son champs d’action, etc. et donc, même si nous ne sommes pas tous “formatés” de la même manière, chacun devrait être en mesure de se tenir toujours prêt à répondre à quiconque lui demande raison de l’espérance qui est en lui (1 Pi 3: 15), c’est à dire, de pouvoir répondre sur le contenu de notre foi, de “témoigner” de notre rencontre avec Jésus et de ce que cela a produit dans notre vie et comment nous le vivons au quotidien. Donc être chrétien implique clairement de parler de Jésus-Christ, tôt ou tard ! Jésus a dit Vous serez mes témoins ! Soyons donc certains que l’opportunité nous en sera donnée, saisissons-là !


Merci pour cet éclaircissement et je crois qu'une personne qui nous lit en ce moment vient de casser une idée reçue.

Je rebondis pour te demander, une personne qui ne lis pas régulièrement sa Bible peut-elle évangéliser ?


Pst D : Lire la Bible et prier sont des éléments essentiels et indissociables de la vie chrétienne. Ce dialogue quotidien est vital pour le disciple de Jésus. Lire la Bible, et mieux encore, la méditer, l’étudier sérieusement et la mettre en pratique nous fera toujours progresser dans notre connaissance de Dieu, de Sa volonté et de la manière de Le faire connaître aux autres. Une évangélisation efficace requiert donc un contenu à transmettre, et plus nous serons formés, plus le Saint-Esprit pourra agir au travers de nous. Il ne s’agit pas de se planter à un coin de rue et de sortir ce que nous avons envie de dire, approximativement ! Ni non plus d’attendre un miracle de Dieu (“ouvre ta bouche et je la remplirai” !). Les disciples ont passé quelques années à être formés par leur Maître, la Samaritaine, aussi brève que paraisse sa rencontre avec Jésus, a progressivement découvert la révélation que Jésus lui a donnée de Lui, ce n’est qu’au moment où elle en savait suffisamment sur Lui (et sur elle 😉), qu’elle a pu évangéliser son village. Nous ne pouvons pas faire l’économie de formations solides pour acquérir un contenu cohérent et réfléchi, une approche douce autant qu’efficace. Nous devons être respectueux de l’Evangile, de son message, de son contenu. Nous ne pouvons pas raconter n’importe quoi. Beaucoup trop de personnes issues de sectes le font déjà. Quel Jésus voulons nous présenter ? Celui de la Bible ou un que nous nous sommes façonnés ?


Très bonne question et je t'invite chère lectrice à réfléchir dessus 👌.

Nous savons que c’est le Saint-Esprit qui convainc et que notre rôle est juste de planter la graine mais, devons-nous parler ouvertement de Jésus à un non-chrétien ou devons-nous attendre absolument des instructions du Saint-Esprit ?


Pst D : Il est évidemment possible que le Saint-Esprit nous mette à cœur de témoigner à telle ou telle personne, mais ne nous appuyons pas sur ce mode de fonctionnement uniquement. Jésus a été très explicite quant à notre mission. Paul nous invitera même à saisir chaque occasion, favorable ou non (2 Ti 4: 2) mais en même temps, nous devons être respectueux de notre interlocuteur. Le Seigneur ne s’est jamais imposé, jamais. Notre liberté d’annoncer la Bonne Nouvelle va de pair avec la liberté de l’autre. Annoncer est notre prérogative, la conviction est l'œuvre du Saint-Esprit.


Evangéliser ce n’est pas seulement aborder des gens dans la rue et malheureusement, beaucoup de chrétiens sont freinés par cette croyance. Plus d’une fois d’ailleurs, j’ai entendu ce conseil venant de Pasteurs : “On n’est pas obligé de parler de Jésus tout le temps pour gagner des âmes, on peut vivre Jésus et par notre manière de vivre, toucher une personne.” Pour toi, “Vivre Jésus” consiste en quoi exactement ?


Pst D : Je cite très fréquemment François d’Assise : Prêche tout le temps l’Évangile et, si nécessaire, utilise des mots ! Témoigne toujours, et s’il le faut, parle ! Tout est dit. L’Evangile, la Bonne Nouvelle, ce n’est pas seulement un message, un concept, une formule en 4 points, c’est une personne : Jésus-Christ. Nous sommes invités à être ses imitateurs, à grandir jusqu’à ce que nous soyons parvenus à ... la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ. (Eph 4: 13). Plus nous serons comme Lui, plus nous serons à même de démontrer une cohérence entre ce que nous annonçons et ce que nous vivons ! L’ “être” et le “Faire” … indissociables également ! « Le disciple n’est pas plus grand que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître » (Lc 6: 4) et là, effectivement, notre vie, nos actions, nos réactions, notre moralité, nos œuvres, etc. parleront aussi forts que nos mots.


Vous l'aurez compris, chère lectrice, évangéliser ce n'est pas seulement avec des mots !

Il y a des familles dans lesquelles tout le monde n’a pas donné sa vie à Jésus et certains rassemblements familiaux peuvent souvent être des occasions de chutes pour un chrétien (colère, impatience, jugement,...). D’après-toi, quelle est la meilleure attitude à adopter dans ce genre de situation ? Comment planter une graine lors d’un rassemblement familial comme celui-ci où les gens sont hostiles à entendre parler de Jésus ?


Pst D : "Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun" (Col 4: 6) tout simplement. Nous ne sommes pas appelés à les combattre, ni à les convaincre en imposant une parole ou notre message à force d’arguments. La bonne attitude à adopter dans des situations compliquées peut provenir de la réponse à cette excellente question : “Que ferait Jésus à ma place ?”. Le fruit de l’Esprit se développe surtout dans l’adversité. Nous sommes appelés à aimer, et l’amour, même s’il accepte le silence qu’impose la réaction des autres se transformera en bienveillance, en intercessions régulières et en foi/espérance patiente qu’un jour, l’occasion sera donnée de témoigner. Les personnes sont souvent mieux disposées et plus réceptives en tête à tête; ou quand leur vécu - une situation douloureuse, un questionnement, etc. - les rendent plus ouvertes et accessibles.


Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.” Matthieu 7:1 Cette recommandation n’est pas toujours facile à adopter face à la vie et l’attitude d’un non-chrétien. Comment évangéliser une personne sans tomber dans le piège du jugement ?

Pst D : Aimer. Aimer. Aimer. Jésus n’est pas tombé dans le piège du jugement, de l’esprit de supériorité propre à ces religieux qui lui avaient amenés une femme qui vivait dans le péché. Il a simplement rappelé que tous ceux qui étaient présents, là autour de cette femme, que ce soient les religieux, les païens ou les disciples, étaient tous pécheurs ! Nous sommes des pécheurs sauvés par la grâce. Nous ne méritons rien. N’oublions jamais d’où nous venons et cela remettra bien les choses en perspective face à nos semblables. Jésus a été amour et grâce envers cette femme. Aimons, jusqu’au bout, tous ceux qui nous entourent.

Waouh, on a souvent tendance à oublier que l'amour est la base de tout. Sans amour, nous ne pouvons avoir compassion de l'autre ni soif de gagner son âme.

As-tu un conseil à donner à celles qui voudraient évangéliser mais sont freinées par la peur ?


Pst D : La peur, même si elle est un sentiment légitime, utile, positif ou encore compréhensible doit nous interroger sur la réponse que nous lui donnons. La laissons-nous nous diriger ? Vivons-nous au travers de nos peurs ou de notre espérance ? Qu’est-ce qui va conduire notre vie ? Moi et mes émotions ou l’autre et son besoin de connaître Jésus ? Moi et ma crainte ou ce que le Seigneur voit en moi : un témoin...

Prier est un excellent antidote à la peur. Je vous laisse cette prière : “Seigneur, ne permet jamais que mes oreilles s’habituent au bruit de pas de ceux qui se dirigent vers l’enfer. ” La pire des peurs en effet, c’est celle de s’imaginer voir tant de personnes sans espérance pour l’éternité.


Merci pour ce conseil que je reçois également pour moi ! En tant que Pasteur, je suppose que tu as énormément d’anecdotes sur l’évangélisation. Quelle a été pour toi, ton expérience la plus marquante ?


Pst D : Un proche des Hell’s Angels à qui nous avions tant témoigné et qui pendant des années a toujours vécu comme il le voulait et puis, un jour, sur son lit de mort, a accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur. Le lendemain, il quittait ce monde, mais quelle joie de le savoir avec notre Dieu. Ou encore une autre expérience marquante : un jeune qui a entendu mon témoignage que j’ai raconté des dizaines de fois mais qui ce jour-là, a percuté son cœur. Ce sont ses parents qui m’ont interpellé, dernièrement, lors d’un passage dans leur assemblée et me l’ont raconté. Soli Deo gloria !


Amen ! Les cieux sont toujours en fête chaque fois qu'une âme est sauvée 🙏. Avant de conclure, j'aimerais t'inviter à lancer un petit défi à chacune de nos lectrices, une action simple qu’elles pourraient réaliser cette semaine et qui les aiderait à casser les barrières qu’elles ont sur l’évangélisation ?


Pst D : D’abord, une prière : “Seigneur, conduis-moi auprès d’une personne qui a vraiment besoin d’entendre ce que j’ai à dire de Toi, de Ton amour et de Ta grâce. Que j’ose cette rencontre et que celle-ci se fasse avec une telle simplicité, avec une telle facilité que cela m’amène à réaliser que je ne suis qu’un instrument entre Tes mains.

Et ensuite, quand l’opportunité se présentera (car ça arrivera !), que vous vous soyez prête à témoigner et à offrir le petit Evangile que vous aurez placé dans votre sac !


Merci Pasteur David pour ce temps d’échange et d’édification qui fait du bien à l’âme et aide à grandir dans sa vie chrétienne.


Pst D : Merci à toi et bonne continuation dans tout ce que le Seigneur a préparé pour ce magnifique ministère qu’il t’a confié !


Merci infiniment !


-----


Chère lectrice, il est important d’être équipée pour gagner une âme et j’espère que l’article d’aujourd’hui t’aura donné de belles armes pour faire grandir le royaume de Dieu.


Je reste disponible si tu souhaites en discuter plus en détail.


Sois abondamment bénie !🙏

▶️ Suis-nous sur Instagram et sur YouTube

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout